Sortie à la Coupole dans le Pas-de-Calais, le samedi 6 octobre 2018.

Partis  de Claye-Souilly à 8 heures , nous sommes arrivés au restaurant vers 11h30.

Le restaurant « Le Moulin Snick » est installé depuis 1991 dans le vieux moulin de Blendecques, près de St Omer dans le Pas-de-Calais.

C’est l’un des plus anciens moulins de Blendecques. Avant la Révolution, il servait à fouler les draps. Appartenant à l’abbaye de Saint- Bertin, il est vendu comme bien national, le 28 octobre 1791, par le district de Saint-Omer à Louis Obert, marchand brasseur à Saint-Omer. Vers 1795, le moulin appartient à un distillateur de Saint-Omer, Snick, qui le garde plus de quarante ans et le transforme en moulin à farine. De là est venu son nom actuel.

Le moulin passe ensuite dans les mains de différents propriétaires qui le rénovent au cours du temps. En 1989, la roue est refaite complètement, ainsi que l’arbre-moteur.

En 1991, le moulin est racheté pour devenir un restaurant et depuis 1994 il est géré par les propriétaires actuels.

 

Après-midi, visite de la Coupole près de St Omer :

La « Coupole d’Helfaut », est un bunker de la Seconde Guerre mondiale, aujourd’hui centre d’histoire et de mémoire, situé dans la commune d’Helfaut, près de Saint-Omer (département du Pas-de-Calais). Il a été construit par l’Allemagne nazie entre 1943 et 1944 pour servir de base de lancement pour les fusées V2 visant Londres et le Sud de l’Angleterre.

 

 

Construite dans une ancienne carrière de craie, immense dôme de béton, cette coupole a été bâtie au-dessus d’un réseau de tunnels, d’entrepôts, d’installations de lancement et de casernes. Le complexe était conçu pour abriter un grand arsenal de fusées, de carburant et de munitions et devait permettre de lancer des V2 à une cadence industrielle. Il était prévu que des dizaines de missiles seraient tirés chaque jour contre le Sud de l’Angleterre.

 

Les intenses bombardements alliés empêchèrent les Allemands de terminer les travaux et le complexe n’entra jamais en service. Il a été capturé par les Alliés en septembre 1944, partiellement démoli sur ordre de Winston Churchill pour empêcher sa réutilisation comme base militaire, puis abandonné. Le site reste délaissé jusqu’au milieu des années 1990. En 1997, il est transformé en musée et ouvert au public.

 

Les visiteurs entrent par le tunnel ferroviaire Ida dont les rails ont été retirés. Les tunnels adjacents autrefois utilisés pour le stockage exposent des objets datant de la guerre. La visite se poursuit dans le tunnel Mathilde jusqu’à un ascenseur qui emmène les visiteurs dans l’espace sous le dôme où se trouve la principale exposition.

 

 

Le musée présente l’histoire des missiles balistiques allemands, la vie en France occupée et la conquête de l’espace.

Fusée A4 ou V2

 

 

Le musée abrite plusieurs objets d’époque dont un missile V1  et un V2 ainsi qu’un mémorial consacré aux  8 000 habitants du Nord-Pas-de-Calais tués ou déportés durant la guerre.

 

Les points forts du circuit : Une traction FFI, une reconstitution de la façade d’une boutique, une réplique du mur des fusillés de la Citadelle de Lille, une hélice de Messerschmitt, une mitrailleuse MG34, la lettre de Félicien Joly, jeune instituteur de 21 ans, écrite 3 heures avant de tomber sous les balles allemandes…

Traction FFI

Façade d’une épicerie vers 1945

Hélice de Messerschmitt

 

Le groupe sous la réplique, grandeur réelle, de la bombe atomique  « Little boy » lancée sur Hiroshima, le 6 août 1945.

 

 

 

Wernher von Braun en 1943

 

 

Wernher von Braun, (1912-1977) est un ingénieur allemand, naturalisé américain en 1955, spécialiste des fusées. C’est l’un des plus grands personnages controversés du XXe siècle. Il a permis à l’homme de marcher sur la Lune, mais reste entaché par sa compromission avec le nazisme.

Il a conçu les missiles V2, à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Wernher von Braun en 1969

 

 

Puis, récupéré par les Américains en 1945, il devient un des principaux responsables de l’agence spatiale américaine (NASA) et participe à la mise au point des programmes astronautiques des États-Unis, notamment de la fusée Saturn V du programme lunaire Apollo.